Odilon Redon, Sacred Heart (détail), 1910, Pastel sur papier, 60 x 46,5 cm

L’idée du maître

Laisser filer l’idée du maître. Alors, peut-être, le disciple. Les tiers seuls voudront nommer.

(Je cherche mon coeur, encore et encore, dans les décombres d’anciennes frayeurs. Permets-moi d’oublier ce que j’ai mal appris de Toi.)

Image : Odilon Redon, Sacred Heart, 1910, Pastel sur papier, 60 x 46,5 cm. Domaine public. Source

One thought on “L’idée du maître”

  1. Séduit par l’idée d’un obscène équarrissage,
    Je parcours ce jardin qui me parait bien pieux.

    J’ai préféré laisser une trace de mon passage,
    Et briser le silence qui sanctifiait ces lieux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *