Odilon Redon, Sacred Heart (détail), 1910, Pastel sur papier, 60 x 46,5 cm

L’idée du maître

Laiss­er fil­er l’idée du maître. Alors, peut-être, le dis­ci­ple. Les tiers seuls voudront nommer.

(Je cherche mon coeur, encore et encore, dans les décom­bres d’anciennes frayeurs. Per­me­ts-moi d’oublier ce que j’ai mal appris de Toi.)

Image : Odilon Redon, Sacred Heart, 1910, Pas­tel sur papi­er, 60 x 46,5 cm. Domaine pub­lic. Source

One thought on “L’idée du maître”

  1. Séduit par l’idée d’un obscène équarrissage,
    Je par­cours ce jardin qui me parait bien pieux.

    J’ai préféré laiss­er une trace de mon passage,
    Et bris­er le silence qui sanc­ti­fi­ait ces lieux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *