Henri-Camille Danger, Fléau ! Extrait

L’esprit de division

D’accord pas d’accord
(et le cortège assourdissant des raisons et des justifications – y compris celle de “c’est humain”)
Il y a quelque chose que je sens ne pas fonctionner dans notre façon de gérer les groupes humains (morale et politique).
Mais je ne parviens pas à mettre le doigt dessus.
Comme si toute parole y était _fondamentalement_ fausse ou aveugle ou erronée ou inappropriée.
Comme si c’était le lieu du moins de clarté.
Comme si c’était le lieu de la guerre.
Comme si tout s’y résumait à la défense d’espaces de confort.
On peut s’en contenter. On peut même le justifier.
Mais je n’y arrive pas.
Et je ne comprends pas pourquoi il en est ainsi. Ni si même il doit en être ainsi.
Peut-être sens-je assez vivement la mort de l’universel – idée creuse sans incarné désormais.
Je ne sais pas.
Je sens l’esprit de division.
L’esprit de guerre.

Je n’y comprends rien.

Ne pas y succomber. Demeurer droit dans ce lieu incertain.
Ce n’est qu’un lieu.

FB – 10/01/15

Image: Henri-Camille Danger, Fléau !, 1901, 180,5 × 144,5 cm, huile sur toile. Musée d’Orsay, Paris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *