Mosaïque de photos sepia floues et titre magenta "hipsters"

In translation

Soirée de pipeul à ‘staches. Jeunes et hipsters. Dandys à piercings. Longs pulls droits sur slims ajustés. J’y passais comme une outarde dans un troupeau de zèbres. Nous nous ignorions mutuellement, incapables de nous voir. Transparences. Connections sur des simulations tangentielles. Leur très concrète consistance m’ouvrait pourtant un infini de portes. D’anciens miroirs sans doute et le mur sonore plus dense brouillard que fumée de clope me firent migrer en un mutisme souriant. Je fis un pas de côté. Inutile de s’attarder, il n’y aurait pas d’échange. Sinon celui, subtil et inconfortable, entre deux mondes glissant l’un contre l’autre. De retour en ma tanière, j’abandonnai mon costume de plumes pour les poils roux de l’hiver. Renard étranger.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *