“Les surdoués ordinaires” de Nicolas Gauvrit

Dans un billet du 09/11/14, Planète Douance fait avec Nicolas Gauvrit le point sur son récent ouvrage, Les surdoués ordinaires[1] .

Couverture du livre de Nicolas Gauvrit, Les surdoués ordinaires

Pour ce que j’en sache, ce bouquin est, à ce jour en France, le seul livre fournissant une revue assez complète et simple d’accès de ce que les études scientifiques contemporaines peuvent dire des idées reçues sur la douance et les “surdoués”. Je l’ai trouvé plutôt bien fait : précis, concis et lisible.

Dans l’interview faisant le coeur bu billet en lien, l’auteur rappelle quelques unes des conclusions auxquelles sa recherche l’a mené :

  • les enfants surdoués manifestent plus facilement une forme de pensée dite divergente, ce que Gauvrit traduit pas “avoir pleins d’idées à partir d’un même point de départ”.
    Exemples : “trouver le plus de mots possibles commençant par “F” – “trouver autant d’usages que vous pouvez d’une fourchette”.
  • la disparité dans les électro encéphalogrammes : traduisent moins d’effort sur des problèmes moyens et faibles et un plus forte investissement sur les problèmes plus complexes ;
  • les enfants surdoués ne sont pas (statistiquement) plus malheureux que les autres – ce serait plutôt le contraire. ;
  • une éducation adaptée reste importante – même et surtout d’un point de vue politique ;

Le livre a bien d’autres richesses (hérédité, neurologie, troubles du sommeil, troubles “dys”, etc.) et, à mon sens, vaut la lecture dès lors qu’intéressé au sujet, on recherche à compléter d’une approche scientifique les analyses émanant de thérapeutes.

NOTES

  1. Nicolas Gauvrit. – Les surdoués ordinaires. – Paris : PUF, 2014. – 284 p. – ISBN: 978-2-13-062040-2. ^

One thought on ““Les surdoués ordinaires” de Nicolas Gauvrit”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *